Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

CHAPITRE 1 : ouverture et prise de conscience 7 / Demain

December 13, 2018

 

28 septembre 2015, 17:15 Lisle sur Tarn France : "demain"

 

Aujourd'hui je vous mets en copie de mon mail adressé à mes amis, ma famille, durant mon voyage. Il vous permettra de mieux comprendre pourquoi en rentrant, je décide de tout changer, pourquoi je décide de faire ce grand saut...

 

Le 20 août 2015 10:15, "Julia Barnabot" a écrit :

"Coucou à tous me voilà de l'autre côté de l'Inde à Auroville ouf la traversée s'est très bien passée. J'ai tout fait en bus ... sans peur ... j'ai été très protégée, les indiens ont toujours été respectueux et m'ont aidée partout ... à chaque étape comme si un ange était là pour moi… à me guider…une pure expérience de confiance en la vie ... de lâcher prise... en même temps j’étais obligée.. chaque jour dans chaque hôtel ou chaque pension je me levais tôt pour faire mon yoga durant une heure. Chaque soir, je faisais la méditation apprise à l’ashram de Amma, ma foi et la spiritualité ont été les piliers du voyage. La dernière ville Thanjavur a été la plus dure, là je suis restée dans ma chambre d'hôtel dès l'après midi. 

 

J'ai tout fait a l'intuition, au ressenti. Ici ce mode de fonctionnement est comme décuplé avec les indiens, ils ressentent tout et comprennent très vite par un seul regard et j'ai dû aussi apprendre à faire beaucoup confiance aux hommes. Certains matins j'ai pleuré, pas de peur, pas de fatigue, pas par la pauvreté, mais pour notre terre. Ici la « perversion » de notre système économique Occidental et maintenant mondial, du plastique partout, la consommation ou sur-consommation, les téléphones portables, c’est comme chez nous en pire puisque l'Inde compte 1,22 milliard d'habitants.

Alors je vous en prie faites tous les changements que vous voulez faire, du yoga, du sport, un nouveau job. Changez tout ce que vous pouvez, car tout ira très vite par la suite. En France, chez nous, on ne se rend compte de rien, on mange bio, on a des jardins, on a des arbres et des champs cultivés.

J'ai écourté ma traversée et suis arrivée ici épuisée, fatiguée, sans avoir manger et passé 8h dans un bus. J'ai terminé mon périple sur la moto d'un papi anglais de 72 ans qui vit à Auroville... avec mon énorme sac à dos... encore un ange qui m'a aidée...

Quel soulagement en trouvant ici sur terre, un éco-village !!!!

Ouf j'ai retrouvé le chant des oiseaux et de la nature !!! je loge dans la "joy community", où pleins de jeunes étrangers comme moi viennent apprendre à Auroville.

Fabuleux, ce matin de faire mon yoga sous une hutte de bambous et de voir arriver trois autres "guests" comme moi qui font leur yoga tous les matins... Enfin des gens qui vivent comme moi... je suis à la maison et Nat ta maman avait raison!!! ici c’est comme à la maison mais en ville !! ah! ouf le voyage se termine bien, après avoir fait et compris, la location de vélos, les courses comment laver son linge, je commence à rencontrer du monde. Ma chambre est dans un dortoir végétal c’est super beau, c’est calme et c’est propre !!! Samedi j'irais méditer dans cette grosse boule dorée appelé "The MATRIMANDIR-House of the Divine MotherSri Aurobindo”

 

Niveau architecture c’est très intéressant, c'est un laboratoire architectural entre énergie et espace. (comme vous pourrez le découvrir en cliquant sur le lien).  Cela me redonne un peu espoir pour notre terre mère Gaïa, même si tous les jours véritablement je prie pour elle. Je devais certainement faire ce voyage pour cela... pour prendre conscience du niveau de dégradation... pour ouvrir les yeux sur le monde actuel. Voilà les nouvelles : certaines bonnes et d'autres plus conscientes. L'Inde c’est fabuleusement bouleversant je suis heureuse d'avoir de vos nouvelles alors n'hésitez pas à m'écrire cela me fait du bien !!!

A bientôt à tous avec tout mon amour >>>> JULIA

 

Comme vous l'avez lu, j'ai bien terminé ma traversée jusqu'à la partie Est de L'Inde, sans aucun soucis. C'est dans cette communauté que j'ai rencontré Chris. Vous savez mon ami que j'avais au téléphone il y a 5 jours, en rentrant d'Inde, à mon retour en France. Voici quelques photos du marcher de Pondichéry où nous avons été ensemble, une journée pour sortir de la cité. 

 

 

 

 

Dans ce mail, j'espère que vous comprendrez qu'en rentrant je ne pouvais plus rester devant mon ordinateur, assise tranquillement, à payer mes factures, à regarder un film devant mon écran plat comme je l'expliquais au téléphone à Chris. C'était agréable de lui parler, parce que l'on avait le même ressenti, la même expérience du voyage. Mes amis qui étaient rester ici, ne me comprenaient plus vraiment... 

Non seulement je trouvais ma vie enfermante, car je passais le clair de mon temps à travailler, le weekend à me reposer de tout le stress accumulé. Ma vie était soudain : Vide d'amour, vide d'échange, vide de partage aussi et enfin et surtout vide de sens... Pourquoi je passais tout ce temps à faire des plans, à construire des jolies maisons, à régler des problèmes qui m'apparaissaient maintenant si superficiels: comme par exemple trouver le beau carrelage pour satisfaire mon client qui lui ne sera jamais satisfait.

Je joignais juste les deux bouts puisque si vous vous verser mille euros de salaire c'est deux mille qui sortent de votre compte en tant que petite entreprise. 

Enfin en rentrant j'avais cette sensation qu'ici personne ne se rendait compte de notre confort, de l'eau potable dans laquelle nous faisions "caca", de la richesse de la nature, de ce bonheur de juste aller se balader dans les arbres. J'avais cette impression que nous avions tous le teint blanc, presque malade, malade de stress, malade d'une société de consommation...

 

J'avais pris un gros coup de massue sur la tête pour me dire "Et Oh Julia Réveilles-toi, C'est maintenant" Et oui, parce que j'avais peur, peur de ne pas pouvoir payer mon crédit, peur de perdre ma maison, peur de tout changer, je m'étais conformée à faire ce que j'avais appris durant cinq année d'études et dix ans de travail... Egoïstement! Au fond de moi quelque chose me disait, et maintenant criait que je pouvais apporter bien plus aux autres. Je ne voulais plus attendre d'un gouvernement, de projet de lois sur des enjeux climatiques, sur une COP21 etc... j'avais juste envie de me dire, au moins j'aurais fait ma part... pour nos enfants de "Demain". 

 

 

Etape 7:  Demain

Je ne sais pas si vous avez réussi à voir le film sur "L'infinie puissance du coeur"dans le contexte actuel entre les gilets jaunes, les attaques terroristes et les discours de notre chef de l'Etat. En tout cas, ce climat, vous montre et me conforte dans tous ce que j'ai écrit il y a 3 ans déjà. Les choses commencent à se craqueler et notre climat est totalement déréglé. Quand bien même, si vous lisez ces quelques lignes c'est que quelque chose vous parle, que peut être une petite lueur en vous reste allumée... C'est ce que Cyril Dion et Mélanie Laurent ont fait dans ce film "demain". Mettre bout à bout, les petits changements dans le monde entier. c'est ce que je pense aussi, je pense que nous avons bien plus de pouvoir que nous le pensons, et que chaque petite goutte créée un océan. 

Et vous ? Quel changement tout petit ou bien plus grand pourriez vous faire ? Avez vous fait votre liste Peur/Envies?  Reprenez là, et tranquillement commencer peut être à faire une seule démarche sur une seule de vos envies. 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags