CHAPITRE 1 : ouverture et prise de conscience 5 / Le Pouvoir de la pensée

26 septembre 2015, 18:30 Lisle sur Tarn France : Le pouvoir de la pensée

Mon objectif était d'arriver jusqu'à Auroville, ville mytique et mystique pour une architecte comme moi. Avez vous déjà entendu parlé de cette ville près de Pondichéry ? j'en avais vaguement entendu parlé comme une communauté où l'on vivait sans gouvernement, sans président ou autre système sociétal pyramidal. Mais aussi comme un lieu de recherche d'une architecture en lien avec l'énergie, une autre façon de bâtir et sans règle.

Alors bien entendu j'avais envie d'aller voir de mes propres yeux et de découvrir ce lieu un peu légendaire, dont les soixante huitards parlaient comme d'une cité idéale.

Alors me voilà sur la route vers "ce paradis" hors de la société occidentale.

Je traverse comme je vous l'avais dit d'abord les champs de thé et Munnar.

C'est juste magnifique.

Cette fois encore je rencontre un jeune homme charmant, français étudiant à la moustache des explorateurs. Il s'appelle Jean, il est drôle mais surtout très bavard. Cela me remet rapidement dans le mode de pensées européen. Beurk. Parler beaucoup (pour ne rien dire), penser beaucoup... et dans tous les sens. Je prends le parti de ne plus écouter et de juste laisser passer ce flot de paroles au dessus de moi, comme les indiens je hoche de la tête ce qui ne veut dire ni oui ni non..

Nous trouvons ensemble deux guides pour faire un treck . Il n'y a pas de randonnées bien fléchées comme chez nous. Par contre ils nous avertissent que nous pouvons croiser des éléphants. Oh! J'en rêve. Je me mets donc à le demander mentalement...

Amma adore les éléphants...

La rando est splendide, en haut, je revis, je remercie, je savoure les paysages. C'est un immense sentiment de liberté et un cadeau que je me suis offert !

En redescendant, nous trouvons ce coeur, cette pierre.

Les guides semblent aussi heureux que nous de marcher. Pour la petite anecdotes, comme en France lorsque je randonne, me voilà à ramasser tous déchets trouvés, paquets de cigarette, bouteille, plastiques sauf que l'Inde est bien plus polluée, alors mon sac devient trop petit, Jean s'y met aussi et les guides au départ plutôt interloqués s'y mettent aussi. En bas pas une seule poubelle, voilà que tout est vidé là dans le faussé. Bon question de pollution, de préservation de la nature, ce n'est absolument pas leur priorité. Mais le geste y était.

Alors ces éléphants, est ce que ma prière à Amma, mon intention a donné quelque chose ? Qu'en pensez vous ?

Pas d'éléphants durant toute la randonnée, juste des cris de singes. Je suis un peu déçue. Et puis nous voilà pris dans des bouchons de touctouc... des cris, de l'agitation, on se dit il doit y avoir eu un accident. Une vache au milieu de la route peut être. Et bien non, les voici, les voilà, les éléphants étaient là. Ahhhh alors, est ce le hasard? Est-ce le pouvoir de la pensée? Vous me croirez ou pas à chaque fois que j'ai prié Amma après ma visite à l'Ashram, à chaque fois, j'ai vu ma réponse arrivée. Alors pouvoir de la pensée ou pas ???

Etape 5: Le pouvoir de la pensée

Si vous tapez sur internet "le pouvoir de la pensée" vous allez tomber sur de nombreux livres, vidéos et articles. J'ai trouvé pour vous une petite vidéo de Will Smith que j'ai bien aimé. Il vous explique que le pouvoir de la pensée ou bien le talent n'est pas mystique, n'est pas paranormal ou divin...

"La grandeur est simple et elle est en chacun de nous." Allez hop ! et vous quels sont vos talents, quels sont vos objectifs?

Remplacer le mot "objectif" par le mot "soleil" et simplement vous comprendrez: Si vous vous levez le matin sans savoir dans quelle direction le soleil brille, comment voulez vous aller dans sa direction ?

Bien des fois j'ai entendu des amis ou bien même un membre de ma famille me dire, mais toi, Julia, tu réussis, tu y arrives. Je n'ai pas compris cette phrase, je me fichais pas mal de réussite. Et puis j'ai saisi une chose, c'est que depuis ma tendre enfance je suivais mes soleils... les uns après les autres. J'avais voulu être architecte, je l'avais fait, j'avais voulu construire ma propre maison, je l'avais fait, j'avais voulu faire de la plongée, je l'avais fait, j'avais voulu partir en Inde je l'avais fait... mais ces même personnes ne savent pas ce que j'ai traversé pour le faire, ce que j'ai dû travaillé pour y arriver comme le dit Will Smith... Les angoisses que j'avais dû dépasser pour tout cela! Allez je vous laisse méditer avec Will.

Posts à l'affiche
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Julia Barnabot

Princesse du Voyage

Coach de vie - Professeur de yoga - Trekkeuse - Blogueuse

Me Contacter